Gaume Tourisme: vers la page d'accueil







 

Culture: Peintres et Sculpteurs

Chez les peintres, les plus anciens ont laissé une œuvre intéressante quoique peu marquante : Jean-Louis Gilson (1741 - 1809 ; en religion, frère Abraham d'Orval) a peint des sujets religieux, Félicien Jacques (1866 - 1919) s'est intéressé à la vie rurale (travaux des champs, intérieurs de maisons et d'églises), Albert Watrin (1840 - 1909), d'origine française, a laissé des paysages à l'aquarelle.

Le véritable novateur a été Nestor Outer ( 1865 - 1930). Aquarelliste, dessinateur humoristique (notamment à Paris), peintre à huile, écrivain, il laisse une œuvre abondante à laquelle deux grands volumes publiés par la Fondation Kellydom (Virton) en 2001 ont rendu justice, insistant sur la part réservée aux paysages régionaux ou inspirés par le monde méditerranéen ou encore par les évènements tragiques de 1914. Il a eu pour élève Camille Barthélémy (1890 - 1961), paysagiste puissant ayant aussi bien représenté la Flandre (Malines, Bruges) que le Luxembourg ou l'Ouest de la France. Barthélémy a également laissé nombre de gouaches et des eaux-fortes (églises, châteaux).

Après lui est venue Marguerite Brouhon (1922), peintre des rêves intérieurs et des nostalgies de l'enfance, hantée par l'idée de la mort. Après avoir longtemps exposé dans différentes galeries bruxelloises, elle est revenue se fixer à Virton.

Originaire de Tournai, Jean Lejour (1913 - 1990) est un aquarelliste qui a longtemps peint des paysages colorés et vivants (notamment d'après des croquis de voyages) avant de se tourner, à la fin de sa vie, vers des représentations symboliques. Pierre Chariot (1929), qui a son atelier à Bruxelles, est un autre aquarelliste plein de délicatesse, habile à rendre des atmosphères brumeuses et les paysages d'Ardenne ou d'Ecosse (Deux timbres-poste lui ont été consacrés en 1999).

Aquarellistes encore, Jacques Jacob ; Rosemary Demazy (1945) (exubérance colorée de splendides bouquets de fleurs) ; Josée Rochus-Kraus (1943), paysagiste qui introduit une part de rêve et de fantaisie dans ses œuvres ; Alain Baudson (1963, élève de Pierre Chariot) attentif au détail des choses ; Roger Joiris (1946). Jean-Benoît Dominicy (1964) s'est fait une spécialité de croquer sur le vif musiciens de jazz ou acteurs de cirque.
Ayant longtemps pratiqué la céramique, ayant réalisé de nombreuse mosaïques qui agrémentent des façades gaumaises, Ernest Bernardy (1923 - 2000) est revenu dans ses dernières années à l'aquarelle et, davantage encore, à la peinture à l'huile ; ses paysages impressionnistes, souvent influencés par la Provence, ont connu un réel succès. Guy Ducaté (1936), paysagiste et portraitiste, structure ses œuvres à la manière cubiste. De son côté, Yvon Angé (1934), qui fut lui aussi céramiste, est revenu au paysage qu'il traite de manière vigoureuse, à moins qu'il ne pratique l'écoline.

Parmi les plus jeunes, il faut citer Dominique Collignon (1959), artiste très douée dont l'œuvre est riche d'invention et de fantaisie, Gérard Gribaumont (1951), paysagiste solide, Daniel Hoffman (1958), aux visions magiques et surréelles. Blandy Mathieu (1940) occupe une place à part. Son oeuvre est diverse, solide, pleine de ressources et marquée par une grande créativité. André Wargny (1941 - 1999), qui fut son mari, était un peintre sentimental qui traitait ses œuvres dans les nuances Bleu.


Chez les dessinateurs, on relèvera les noms de Serge Bonnet (1952 - 1998), trop tôt disparu pour pouvoir donner la mesure d'un talent fiévreux ; Jean-Claude Servais (1956), auteur et illustrateur de BD ; Jean-Pierre Evrard (1953), habile à manier les crayons de couleurs, Maurice Naveaux (1917 - 1999) qui réalisa nombre de dessins à l'encre de Chine ( la Gaume, l'Espagne) et a peut-être ignoré de réelles dispositions pour la peinture à l'huile ; Dominique Jacquemin, connu pour ses dessins de presse et ses caricatures.


Talents très divers encore, ceux de Noëlle Verheggen (1928), créatrice, à force de minutie, d'atmosphères proches du surréalisme ; Jean Morette (1936), peintre, sculpteur original habitant aujourd'hui la région de Philippeville ; Jacqueline Hue (1943) qui anime à Virton une école de peinture ; Jean-Pierre Gallez (1942), peintre de marines ; Nadine Calandre (1951), paysagiste et graveur sur verre ; Christiane Gillardin (1947) ; Jean-Marie Peignois, autodidacte encouragé par Marie Howet, qui peint d'amples et vigoureux paysages ; Michel Barthélémy (1943, apparenté à Camille Barthelémy) qui donne dans l'imaginaire ; Renée Meurice (1946), Nicole Colin, Georges Clausse, etc.  

Chez les sculpteurs, émergent quelques noms : Fernand Tomasi (1934), qui aime "se battre" avec des matériaux énormes, qui travaille la pierre aussi bien que le marbre ; Jean-Pol Deller, qui travaille le marbre et fait preuve de beaucoup d'invention ; Albert Gatez (1927 - 1999), d'abord peintre et même céramiste, qui s'était fait une spécialité de la soudure de plaques de métal, véritable innovation pour la région. Citons encore André Bazzoni (1929), également peintre ; Raymond Clausse, Goffinet (1935), etc.
 Texte de Georges Jacquemin   

>> Culture - Littérature - Galeries d'art - Les Eglises -
                  Les Musées




Frère Abraham
Frère Abraham "Calvaire"

Nestor Outer
Nestor Outer
"Marais de la Semois à Sainte-Marie sur Semois"

 

 

Alain Baudson
Alain Baudson
"Meix-devant-Virton"

 

Bernardy
Ernest Bernardy
"Eglise de Jamoigne"


[ Auberge de la Vallée ] [ Aux Comtes de Chiny ] [ Château Latour ] [ Hotel de France ] [ Hostellerie St.Cécile ]
[ Le "Bercail" ] [ Le Nid d'Izel ] [ Le Point de Vue ] [ Le Prieuré des Conques ]

[ Géographie ] [ Histoire ] [ Culture ] [ Sports ] [ Manifestations ] [ Liens ]